l'énergie.

Hello ! Cette semaine on parle NRJ ! Comment on en donne, on en reçoit, en tant que participant, et animateur du temps collectif.

Comment on la gère la sienne à soi et celle du groupe.

Marietta, une des alumni de ma formation, est une boule d’énergie m'a partagé sa recette secrète:

Sans voir les gens, et avoir du feedback, tu dois bien faire attention à gérer ta propre
énergie pour bien la diffuser aux autres.
Garder en tête ton sourire, parce que c’est ta mission, se rappeler des mantras qui incarnent cette positivité durant le temps collectif, permet de dégager une vraie émotion qui est captée par les autres et qui a un vrai impact émotionnel.

Et pas la peine d’être un extraverti qui saute dans tous les sens pour cela ! On sourit à l'intérieur et à l'extérieur !

Bonne humeur et énergie positives sont contagieux indépendamment de votre personnalité.

Aller au delà de l’icebreaker.

Ok, il faut pour sur, mettre une grosse dose, un gros impact en début de moment. Pour donner le rythme, le ton. J’ai fait un zoom avec 30000 personnes ce WE, un truc d’Américain, the show must go on, à fond sur l’Entertainment. Ultra pro.

La séance a commencé avec des danseurs/ coachs de fitness, pour faire bouger les gens dans leur chaises et leur canapé. Et ça marche. Ca a vraiment donné une posture et une écoute de bien meilleure qualité pour la suite des messages. Le niveau d’engagement et d’attention était impressionnant.

Et après on fait quoi ? Surtout si on est simple participant?

Ok, on a refait Johnny au stade de France en démarrage de votre point d’équipe hebdo.

Que faire maintenant.

Si vous êtes facilitateur:

C’est vous qui avez le mandat, donc vous êtes le garant du niveau d’énergie du groupe. Plusieurs choses.

Demande de feedback permanent sur les niveaux d’énergie: Mentale, physique, émotionnelle. “Ok, est-ce que ça va tout le monde, on passe au sujet suivant, vous vous sentez d’attaque?” “Est-ce que ça va? “Quelqu’un a besoin de faire une pause ? “ (C’est quand la dernière fois que vous avez proposé une pause dans un zoom? Pourquoi? )

Le rythme:

Ce truc ne veut rien dire. Je parlerai plutôt du flow collectif, qui fait que vous devez soit accélérer, soit ralentir. C’est un truc de facilitateur, prévoyez toujours un déroulé millimétré en termes de timing, pour pouvoir sortir du cadre. Et donner au groupe les moyens de performer. Et cela nécessite parfois d’aller plus ou moins vite pour permettre à une discussion d'émerger, ou une décision d’être faite.

La durée:

plus court, plus souvent. Je ne fais jamais de workshops qui durent plus de 90 min d’affilée sans pause. 1 pause s’impose toutes les heures. Et j’ai tendance à raccourcir cela de plus en plus. le focus cognitif qu’on déploie en réunion en visioconf peut être épuisant.

Enfin si vous êtes participant, et que vous trouvez que votre meeting est définitivement d’une lenteur ou longueur mortelle, ou que vous êtes KO en termes d’énergie. C’est votre responsabilité d’être humain d’en faire part au groupe ou à la personne en charge de ce meeting, avec un feedback constructif, partageant votre ressenti, votre besoin, et votre proposition de solution ! #Communicationnonviolente Et pas la peine d’attendre la fin, pour dire. AU SECOURS, j’en peux plus, mon petit dernier vient de mettre le feu au chat, je suis en méga zoom fatigue, et je ne suis pas aller aux toilettes depuis avant hier soir…

Pour sûr, vous trouverez des alliés pour faire une pause bien méritée et recharger vos batteries !!!